Société Logique

Informations techniques

Rampe d'accès

Avant de choisir la rampe d'accès comme solution d'aménagement

Comme le Code de construction du Québec indique que le parcours sans obstacles peut comporter des rampes d'accès, l'aménagement d'une rampe est souvent la solution retenue par les concepteurs pour permettre aux personnes en fauteuil roulant d'accéder à un bâtiment.

Or, selon le contexte d'implantation d'un bâtiment, d'autres aménagements peuvent permettre de réaliser une entrée sans obstacles et universellement accessible.

Pour une nouvelle construction, il est préférable d'implanter le bâtiment de sorte que les entrées soient de plain-pied ou qu'il soit possible d'y accéder par des allées en pente douce.

Choisir une solution universellement accessible permet à tous les utilisateurs, incluant les personnes ayant des limitations fonctionnelles, d'accéder aux diverses entrées du bâtiment par le même parcours, de façon similaire et inclusive.

Pour un bâtiment existant, lorsque la dénivellation à franchir est importante, il est préférable d'installer un ascenseur ou un appareil élévateur pour personnes handicapées plutôt qu'une rampe d'accès.

Aménagement d'une rampe d'accès

Comment faire?

Fiche technique : rampe d'accès.

Si le contexte nécessite la construction d'une rampe d'accès, comme dans le cas de l'adaptation d'un bâtiment existant, une configuration simple et facile à utiliser doit être privilégiée. Les longues rampes, avec multiples paliers et changements de direction, de même que les rampes curvilignes sont à éviter.

D'autre part, les exigences du Code de construction du Québec pour les rampes d'accès sont insuffisantes pour répondre aux besoins de tous les usagers ayant une limitation motrice. Elles sont destinées aux usagers se déplaçant en fauteuil roulant manuel et une rampe d'accès conçue selon ces exigences peut causer de sérieuses difficultés aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant motorisé, en quadriporteur, aux personnes utilisant une canne ou une marchette, etc. :

  • plusieurs personnes ne sont pas en mesure de franchir une rampe dont la pente est de 1:12 (code) ;
  • les paliers de changement de direction sont trop petits pour y manœuvrer un triporteur ;
  • le palier supérieur est souvent trop petit ou mal aménagé, compte tenu de l'ouverture de la porte ;
  • les intempéries rendent souvent difficile l'utilisation d'une rampe extérieure.

Nos capsules en Langue des signes québécoise