Société Logique

L'accessibilité universelle

Définition du concept

L'adaptation, l'accessibilité selon le Code et l'accessibilité universelle

Ces trois (3) concepts sont actuellement utilisés dans le domaine de l'architecture et de la construction. Notre société tend vers l'accessibilité universelle, un phénomène qui ne se limite pas uniquement au Québec. Il s'agit d'une tendance mondiale qui a sa place dans le développement durable. En anglais, on parle de « universal accessibility », « universal design » ou de « barrier-free design ».

L'accessibilité universelle : bâtir un meilleur avenir pour tous

L'accessibilité universelle est la caractéristique d'un produit, procédé, service, information ou environnement qui, dans un but d'équité et dans une approche inclusive, permet à toute personne de réaliser des activités de façon autonome et d'obtenir des résultats identiques. (Inspiré du Groupe Défi Accessibilité, 2011)

L'accessibilité universelle prône la réalisation d'environnements sans obstacles, tels des bâtiments, des lieux, des équipements ou des objets. L'idée véhiculée par le concept d'accessibilité universelle est d'aménager un monde dans lequel toute la population, incluant les personnes ayant des limitations fonctionnelles, pourra vivre en toute liberté et en sécurité.

En pratique, les environnements sont conçus pour être fréquentés de la même façon, par le plus grand nombre d'utilisateurs. Toutes les déficiences sont considérées (auditive, intellectuelle, troubles envahissants du développement (TED), langage/parole, motrice et visuelle) de même que les situations d'incapacité temporaire. La réponse aux besoins particuliers d'un groupe d'individus est traitée de sorte qu'elle bénéficie également à l'ensemble de la population.

Par exemple, dans un bâtiment, une entrée en pente douce servira à l'ensemble des usagers plutôt qu'une rampe d'accès pour les uns et un escalier pour les autres.

En intégrant l'accessibilité universelle dès la conception d'un projet, les solutions privilégiées seront simples et esthétiques à des coûts comparables à ceux d'une réalisation traditionnelle.

Tous les projets, modestes ou luxueux, peuvent intégrer le concept d'accessibilité universelle : résidences, commerces, hôtels et restaurants ; lieux de travail, de loisirs ou de services ; trottoirs et parcs ; moyens de communication ; parcomètres et téléphones publics ; objets d'utilité courante ; etc.

Le concept d'accessibilité universelle implique également une notion d'adaptabilité. Intégrées dès l'étape de la conception d'un environnement, les composantes d'adaptabilité permettront de répondre plus facilement à des besoins d'adaptation spécifiques. Dans une résidence, par exemple, des fonds de clouage dans la salle de bain simplifieront l'ajout de barres d'appui aux endroits requis.

L'accessibilité universelle répond ainsi à des besoins beaucoup plus larges que les exigences de la réglementation de construction.

Gauche : photo d'un bâtiment public, moderne, avec entrée principale de plain‑pied
Droite : photo d'un bâtiment public, moderne, avec entrée principale de plain-pied, couverte par un avant-toit

Photographe : Société Logique

L'accessibilité selon le Code : un minimum

L'accessibilité selon le Code de construction du Québec correspond aux exigences de conception sans obstacles contenues dans la réglementation. Il s'agit d'exigences minimales qui visent principalement les personnes se déplaçant en fauteuil roulant.

Un environnement accessible selon la réglementation offre généralement un parcours désigné pour les personnes handicapées, souvent différent de celui emprunté par l'ensemble des utilisateurs.

Gauche : photo d'un bâtiment public avec deux parcours : une rampe d'accès et un escalier
Droite : photo d'un bâtiment public, moderne. Le parcours débute par une rampe d'accès d'un côté et un escalier de l'autre et se termine par un cheminement en pente douce jusqu'à la porte d'entrée

Photographe : Société Logique

L'adaptation : un ajout tardif

Les adaptations sont généralement requises dans le but d'améliorer l'accessibilité d'un environnement déjà existant. La caractéristique principale de l'adaptation d'un domicile ou d'un édifice public, est de fournir une solution cas par cas au besoin particulier d'un individu ou d'un groupe d'individus. Par exemple, l'installation d'un ouvre-porte à l'entrée d'une salle de classe est une adaptation qui peut être requise pour un étudiant tétraplégique.

Pour adapter, beaucoup de modifications sont souvent nécessaires, générant ainsi des coûts importants.

Gauche : photo d'un centre sportif avec rampe d'accès et main courante pour la porte dédiée aux personnes ayant une limitation. Les autres portes, qui ont un seuil de 15 cm, sont empruntées par les autres usagers
Droite : photo d'une ancienne école munie d'une rampe d'accès temporaire, en bois, installée à l'arrière du bâtiment

Photographe : Société Logique

Interpétation en Langue des signes québécoise de la section Accessibilité universelle définition du concept. Avertissement : ce vidéo s’adresse aux personnes ayant une déficience auditive et traduit en LSQ le contenu de cette page web.

En cliquant sur la vidéo ci-haut, vous pourrez voir une interprète signer en Langue des signes québécoise (LSQ), la section Accessibilité universelle définition du concept de notre site Web.